Main Menu

L’épidémie du Covid-19 au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

Publié le 21.03.2020 à 13h18 par APA

La pandémie du coronavirus est le principal sujet commenté par les quotidiens et les hebdomadaires marocains.+Le Matin+ rapporte que les Missions diplomatiques et Organisations internationales accréditées au Maroc informées des mesures prises par le Maroc afin de garder le Coronavirus sous contrôle.

Le ministère marocain des Affaires étrangères porte à la connaissance des Missions diplomatiques et Organisations internationales accréditées au Maroc qu’afin de garder le Coronavirus sous contrôle et endiguer sa propagation, le gouvernement du Royaume du Maroc a mis en œuvre, depuis quelques semaines, une série de mesures.

Dans ce cadre, l’État d’urgence sanitaire est décrété à partir du vendredi 20 mars 2020, à 18h00, informe le ministère dans une note verbale, notant que cette décision se traduira par une restriction générale et drastique sur la circulation des personnes, applicable à tous et à l’ensemble du territoire national.

À ce titre, relève le ministère, les membres et personnels des Missions diplomatiques et consulaires et Organisations internationales accréditées au Maroc sont invités à se confiner à l’intérieur de leurs domiciles et à ne les quitter que pour les raisons définies par la réglementation générale en vigueur, ajoute la publication.

+L’Economiste+ fait savoir que le Maroc dispose « d’un stock suffisant pour répondre au besoin national en gaz butane avec une autonomie de 40 jours ».

Selon le ministre de l’Energie et des Mines, ce stock se reconstitue mensuellement par la réception des Butaniers à travers les divers terminaux gaziers et principalement le port de Mohammedia.

Le ministre a souligné que, malgré les fortes demandes exceptionnelles de ces derniers jours, « le marché demeure approvisionné régulièrement grâce aux nouveaux achats confirmés par les opérateurs, ce qui permet non seulement de maintenir les stocks actuels, mais également d’en améliorer les niveaux pour les 3 prochains mois ».

+La Vie Eco+ assure qu’il y a de l’espoir, voire de l’assurance quant à la capacité du Maroc à dépasser les crises, estimant que le formidable élan de solidarité qui s’est déclaré de manière spontanée au Maroc en pleine crise sanitaire réchauffe le cœur, redonne espoir et rassure surtout quant à l’ancrage des bonnes valeurs dans notre société.

Et c’est en pareilles périodes difficiles et délicates que la société exprime de manière collective son attachement à ces valeurs, poursuit la publication, indiquant que l’appel fort et les instructions proactives royales ont été immédiatement entendus, suivis et exécutés à grande échelle.

Suivant l’initiative royale qui a ordonné la création d’un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus, des hommes et des entreprises n’ont pas hésité à prêter main forte à cette initiative louable de solidarité, écrit pour sa part +Challenge+, rapportant que des groupes comme Al Mada, OCP, Afriquia, Lamalif, Bank Of Africa, MAMDA, CDG… ont fait preuve de patriotisme en contribuant à alimenter ce fonds qui unit les Marocains pour sauvegarder la nation.

Sous le titre « Le coronavirus, un test de citoyenneté », l’hebdomadaire écrit que sans un haut niveau de civisme et une forte mobilisation collective, la lutte contre le virus sera vouée à l’échec.

En effet, sous le titre « irresponsables », +Finances News Hebdo+, souligne qu’en cette période de crise sanitaire particulièrement, le Maroc n’échappe malheureusement pas aux fake news qui se répandent comme un virus sur les réseaux sociaux.

En cette période de crise aiguë et d’incertitude, l’enjeu est bien évidemment de maîtriser la communication et d’être tout à fait transparent, prévient le journal, le but étant, selon lui, de donner la bonne information aux populations, soumises à un flot incessant d’informations aussi farfelues les unes que les autres.

Dans cette même lignée, +Le Reporter+ rapporte que les services sécuritaires et le Parquet ont entrepris de dissuader les auteurs de ces comportements irresponsables, en identifiant ceux qui sont allés trop loin et en les livrant à la Justice, après garde à vue et enquête.