Main Menu

Élections communales et coronavirus se partagent la une des quotidiens beninois

Publié le 23.03.2020 à 13h18 par APA

La poursuite du processus électoral avec l’étude des dossiers des partis politiques en lice par la Commission Électorale nationale autonome et les mesures prises contre le covid-19 sont les sujets traités par les quotidiens parus ce jour et parvenus à APA.« CENA, Aucun parti n’a de dossiers en règle » écrit Nord Sud Quotidien. 

 À en croire le journal, « Aucun parti politique n’a pu obtenir le récépissé définitif à la Cena depuis la clôture des dossiers de candidature pour le compte des élections communales de 2020. ».

 Le Meilleur aussi constate qu’« Aucun parti politique n’obtient gain de cause »

 Le Journal de Notre Époque sur les raisons titre « Doublons, mineurs, ces partis toujours archaïques ». 

 Selon le journal, « des doublons ont été notés au niveau des listes en compétition. Des partis politiques ont positionné des candidats ayant moins de 18 ans alors que le code dispose que, le candidat doit avoir au moins 18 ans. De même, des candidats ont été positionnés par plusieurs partis politiques à la fois ».

 « Après l’obtention du récépissé provisoire, Le calvaire se poursuit pour les partis politique », note Le Matin.

 D’après ce quotidien « Les partis politiques sont donc attendus, pour la correction de leurs dossiers, car chaque parti connait désormais le poids des insuffisances de ses dossiers ».

 L’Évènement Précis révèle que « La Cena accorde encore 72 heures aux partis politiques »

 « Conformément au code électoral, les partis concernés disposent d’un délai de 72 h pour la correction des irrégularités constatées. Ces corrections sont attendues du lundi 23 mars à 08h au jeudi 26 mars à 18h30. Passé ce délai, aucun dossier ne sera accepté et les retardataires seront disqualifiés. Les corrections à apporter ne concernent pas aussi l’ordre de candidature sur la liste. Mieux, aucun changement de candidat n’est autorisé sauf en cas de décès ou d’une même candidature sur plusieurs listes » renseigne le journal.

 Fraternité avertit enfin « Chacun sera fixé sur son sort jeudi prochain à 18h30 ».

 La lutte contre le Coronavirus se poursuit. 

 La Nation écrit « Le gouvernement à fond sur le principe de précaution ».

 « Le Bénin n’étant pas un foyer de la pandémie, la réaction rapide de l’Etat a tout pour contenir la propagation du Covid-19. Elle repose judicieusement sur la prévention : la recommandation d’éviter les poignées de mains et les accolades ; la restriction des voyages non indispensables vers les pays touchés ou à risque ; l’organisation des campagnes d’information et de sensibilisation dans les établissements scolaires et universitaires ; la mise en place d’une ligne verte pour informer, conseiller et orienter les populations ; le renforcement de la surveillance sanitaire à tous les points d’entrée, notamment à l’aéroport et au port ; l’aménagement des sites d’isolement et de prise en charge dans tous les départements ; la recommandation de restreindre des grands rassemblements » explique le journal. 

 « Tout est sous contrôle », rassure le ministre Benjamin Hounkaptin à la une de Le Progrès. 

 L’Evénement Précis, reprend « Les assurances du ministre de la santé sur l’efficacité de la prévention mise en branle » et explique qu’un traitement au Chloroquine est administré aux deux cas détectés.

 Sur le traitement, Matin Libre révèle que « C’est comme un antibiotique des virus »

 Face à la pandémie, La Priorité retient que « L’humanité est à la croisée des chemins ».

 Selon le journal, « les dégâts causés par le Coronavirus touchent 150 pays sur les 5 continents. L’économie mondiale est en berne et 25 millions d’emplois sont menacés.  Le Vatican est fermé, le pèlerinage à la Mecque est suspendu, les compétitions sportives suspendues également, des écoles, lycées et universités sont fermés. 

 « Il est donc nécessaire d’en tirer tous les enseignements afin de pouvoir anticiper les prochaines fois », recommande le journal.