Main Menu

Coronavirus : la Côte d’Ivoire annonce un plan de riposte national de 95 milliards FCFA

Publié le 24.03.2020 à 00h18 par APA

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé lundi soir le renforcement du dispositif opérationnel de lutte contre le coronavirus en Côte d’Ivoire avec un montant de 95,8 milliards FCFA destiné à briser la chaîne de transmission de cette maladie.« Nous allons renforcer le dispositif opérationnel de prévention et de prise en charge de la maladie à travers un plan de riposte national, d’un montant de 95 milliards 880 millions de FCFA, qui vise à briser a chaine de transmission de la maladie», a affirmé M. Ouattara dans une adresse solennelle à la Nation diffusée sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, service public).

Il a également expliqué que ce montant vise à garantir la meilleure prise en charge des malades, à isoler et à suivre les personnes qui ont été en contact avec ces malades.

« Ce  plan permettra aussi de poursuivre les efforts pour maintenir les populations à l’abri de la contamination», a ajouté le numéro un ivoirien.

En outre, M. Ouattara a également  déclaré l’état  d’urgence sur toute l’étendue du territoire ivoirien accompagné d’une série de mesures dont l’instauration d’un couvre-feu à partir du mardi 24 mars 2020 de 21h00 à 05h00 du matin.

« Nous devons être unis face à cette maladie en renforçant la sensibilisation autour de nous, auprès de nos enfants, de nos familles, de nos amis. C’est un appel à l’union sacrée que je veux lancer, pour sauver nos vies, pour sauver notre chère Côte d’Ivoire», a conclu le président ivoirien.

La Côte d’Ivoire qui  enregistre à ce jour, 25 cas confirmés de coronavirus a pris depuis début mars plusieurs mesures pour lutter contre cette pandémie. Le 16 mars dernier, le gouvernement ivoirien a pris 13 autres mesures complémentaires pour lutter contre la propagation de cette maladie dans le pays. Le bilan mondial de la maladie à coronavirus à ce jour fait état de près de 15 000 morts et plus de 330 000 cas d’infection.