Main Menu

Editor

 

La Côte d’Ivoire passe le cap de 300 cas confirmés au Covid-19

Publié le 07.04.2020 à 02h18 par APA

La Côte d’Ivoire a enregistré, lundi, 62 nouveaux cas de Covid-19, portant à 323 le nombre total de cas confirmés dont 41 guéris et trois décès, selon un bilan du ministère ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique.« Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique a enregistré ce lundi 6 avril 2020, 62 nouveaux cas d’infections à Covid-19 sur 138 échantillons prélevés, portant à 323 le nombre total de cas confirmés et quatre nouveaux guéris soit 41 personnes guéries », indique un communiqué.

La répartition de ces 62 nouveaux cas confirmés donne 58 cas à Abidjan avec plus de cas dans les Districts sanitaires de Cocody-Bingerville et de Treichville-Marcory, souligne le communiqué qui relève que quatre cas proviennent de l’intérieur du pays notamment à Adiaké (Sud-est).

Le ministre d’Etat, en charge de la Défense en Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, a annoncé avoir été testé positif au Covid-19 suite à un prélèvement effectué dimanche mais ne présente aucun signe de la maladie.  


Le port du masque de protection désormais obligatoire au Maroc

Publié le 07.04.2020 à 02h18 par APA

Le port du masque de protection devient obligatoire, dès demain au Maroc, pour toutes les personnes autorisées à quitter le domicile pour les raisons préalablement annoncées, indique lundi dans la soirée un communiqué commun entre les ministères de l’Intérieur, de la Santé, de l’économie et de l’industrie.Le port du masque est obligatoire et tout contrevenant est passible d’une peine d’un mois à trois mois de prison assortie d’une amende de 300 à 1300 DH (1 euro = 10,8 DH), ou l’une des deux peines, sans préjudice de la sanction la plus lourde, tel que prévu par la loi, note le communiqué.

Et pour rendre ces masques disponibles, les autorités ont mobilisé plusieurs industriels pour renforcer le rythme de production », indique le communiqué, précisant que le prix des masques a également été limité à 80 centimes l’unité avec la subvention du fonds spécial de la gestion de la pandémie.

Le communiqué ajoute que toutes les mesures ont été prises pour faciliter l’acquisition de ces masques dans différents points de vente.

A ce jour, le Maroc compte 1120 cas de contamination au coronavirus, dont 80 décès et 81 personnes guéries, selon le ministère de la Santé.

Pour rappel, les autorités publiques ont pris des mesures drastiques pour enrayer la propagation du virus. Ainsi, un état d’urgence sanitaire a été décrété depuis vendredi 20 mars et jusqu’au 20 avril prochain.


Maroc : Les dentistes appelés à fermer leurs cabinets

Publié le 07.04.2020 à 02h18 par APA

Le ministère de la Santé a appelé à la fermeture des cabinets dentaires à la consultation physique des patients et à sa substitution par la téléconsultation, les conseils médicaux à distance et les prescriptions électroniques.Dans une note adressée, ce lundi 6 avril, au président du conseil national de l’ordre des médecins dentistes, dont copie est parvenue à APA, le département de la Santé a émis un certain nombre de recommandations.

Ainsi, les dentistes sont invités à mettre en place d’un système de garde (un seul cabinet par province) pour répondre aux seuls cas d’extrême urgence (pulpite aigüe irréversible, traumatisme, hémorragie…).

A cet effet, la prise en charge doit respecter une bonne hygiène des mains et un minimum d’équipements de protection individuels (visière de protection médicale ou à défaut masque FFP2 et lunettes de protection), charlotte, sur-blouse à manches longues, gants à usage unique.

Il s’agit également de l’interdiction de la prise en charge des problèmes bucco-dentaires est formelle (sauf extrême urgence) chez les patients représentant des signes grippaux (toux, éternuement…) et la désinfection en profondeur de toutes les surfaces au sein de l’unité dentaire.


Côte d’Ivoire/Covid-19: les détails du Plan de riposte humanitaire connus «d’ici une semaine»

Publié le 06.04.2020 à 22h18 par APA

Les détails du plan de riposte humanitaire contre la maladie à Coronavirus seront connus « d’ici une semaine » en Côte d’Ivoire, a annoncé lundi à Abidjan, Mariatou Koné, la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté.«Tous les ministères sont prêts. Les partenaires aussi sont prêts. Il est question maintenant que nous nous accordons sur les modalités d’opérationnalisation de ce plan. D’ici une semaine, vous aurez tous les détails», a dit Mme Koné au terme d’une réunion des acteurs impliqués dans la mise en oeuvre de ce plan de riposte humanitaire.

Selon elle, en situation de confinement comme c’est le cas en raison du Covid-19, les populations vulnérables ont besoins de vivres et de non-vivres, mais aussi de prise en charge psychologique , notamment en cas de violences basées sur le genre.

 «Nous essayons d’anticiper pour pouvoir minimiser la vulnérabilité des personnes vulnérables. Oui,  il y a des disputes dans des familles. La promiscuité sur une longue période créé des problèmes dans certaines familles», a expliqué Mme Koné.

Avant elle, Philippe Poinsot, le Coordinateur résident du système des Nations-Unies en Côte d’Ivoire, a assuré à son tour que d’ici une semaine, des « propositions concrètes » seront faites pour la mise en oeuvre de ce plan de riposte humanitaire.

« Nous avons discuté aujourd’hui d’aide alimentaire, de protection sociale, de lutte contre les violences domestiques et nous avons dressé un petit panorama d’un certain nombre d’activités qui pourraient être menées rapidement. D’ici  une semaine nous espérons revenir vers vous avec des propositions concrètes», a promis M. Poinsot.

De son côté, Idriss Traoré, le Directeur général de la protection sociale du ministère de l’emploi et de la protection sociale, a souhaité l’amplification des actions qui sont déjà faites en faveur des personnes vulnérables pendant cette crise sanitaire dans le pays.

La Côte d’Ivoire a enregistré ce lundi 06 avril 2020, 62 nouveaux cas, portant à 323 le nombre de cas confirmés avec 41 cas guéris  et 03 décès.


Nafissatou N’diaye Diouf nommée directrice de communication par intérim de la BAD

Publié le 06.04.2020 à 22h18 par APA

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) annonce la nomination de Mme Nafissatou N’diaye Diouf au poste de directrice par intérim du département de la communication et des relations extérieures de l’institution, dans une note transmise lundi à APA.Mme Nafissatou Diouf, de nationalité sénégalaise, occupait précédemment le poste de cheffe de division au sein du Département de la communication et des relations extérieures (PCER) de la banque. Selon la note, sa nomination est en vigueur depuis le 1er avril 2020.

Elle remplace à ce poste Victor Oladokun, chef du département de la communication et des relations extérieures de l’institution, admis faire valoir ses droits à la retraite.

Pour Akinwumi Adesina, « Nafissatou Diouf est une professionnelle reconnue dans le secteur de la communication et des relations extérieures ». Il se dit « convaincu » qu’elle « saura diriger le Département PCER en cette période critique, où la banque prend des mesures nécessaires pour répondre à l’évolution rapide de la situation induite par l’épidémie de Covid-19. »

Nafissatou Diouf jouit d’un parcours universitaire de haut niveau et d’une expérience de plus de 20 ans dans les domaines de la communication d’entreprise, des relations publiques, du journalisme et du développement numérique et médiatique.

Nommée cheffe de division du département communication en 2018, Nafissatou Diouf a installé et dirigé une équipe internationale de rédacteurs, éditeurs et spécialistes du numérique et des médias afin de développer la couverture et la sensibilisation aux objectifs stratégiques de la banque.

Entre 2016 et 2018, Nafissatou Diouf était consultante en communication au sein du Complexe du secteur privé et de l’infrastructure de la Banque. Avant de rejoindre la BAD, elle a fondé et assuré la direction générale de l’agence 54 communication, à Dakar, au Sénégal, entre 2011 et 2017.

Durant sa carrière professionnelle, Nafissatou Diouf  a occupé le poste de directrice régionale des relations publiques pour Francophone Africa ZK Advertising, à Johannesburg, en Afrique du Sud, où elle a fait preuve d’une grande aptitude au leadership interculturel.

Cette experte en communication a géré des équipes composées de professionnels des relations publiques, de directeurs de comptes et de représentants de pays dans sept pays africains – Gabon, Niger, Tchad, Madagascar, Burkina Faso, République démocratique du Congo et République du Congo.

Avant de travailler dans la communication d’entreprise, Nafissatou Diouf a travaillé comme journaliste pour l’agence de presse américaine Associated Press (AP), couvrant les conflits et les crises internationales en Afrique de l’Ouest et centrale, notamment au Liberia, en Côte d’Ivoire, en République démocratique du Congo, au Niger, en Mauritanie et en République centrafricaine.

Nombre de ses reportages ont été publiés dans des journaux internationaux tels que le Washington Post, USA Today, le Boston Globe et le LA Times. Nafissatou a également travaillé en tant qu’agent chargé des logiciels « Open Source » pour le Foreign Broadcast Information Service (FBIS), une division de la Direction de la science et de la technologie au sein de l’Agence centrale de renseignement (CIA).

De langue maternelle française, Nafissatou Diouf est titulaire d’une maîtrise en interprétation et traduction de l’université de Salford au Royaume-Uni, d’une licence en linguistiques appliquées de l’université de Thames Valley et d’un diplôme en journalisme et presse écrite de la London School of Journalism.


Le ministre ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, testé positif au Covid-19

Publié le 06.04.2020 à 22h18 par APA

Le ministre d’Etat, en charge de la Défense en Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, annonce avoir été testé positif au Covid-19 suite à un prélèvement effectué dimanche mais ne présente aucun signe de la maladie, sur sa page Facebook, une information confirmée à APA par l’un de ses proches.« Ce lundi 6 avril 2020, j’ai été déclaré positif au test du Covid-19 suite à un prélèvement effectué dimanche mais ne présente aucun signe de la maladie », écrit M. Hamed Bakayoko, indiquant que le médecin lui a prescrit un confinement auquel il s’est immédiatement soumis.

« C’est l’occasion pour moi de rappeler à tous nos concitoyens que le Coronavirus est une maladie réelle qui se propage vite », lance-t-il, invitant les populations à respecter les mesures barrières pour empêcher la propagation du virus. 

 Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, lui, a annoncé lundi être de retour au bureau, après 14 jours de confinement dû à un contact avec un cas confirmé positif au Covid-19. 

La Côte d’Ivoire a enregistré ce lundi 06 avril 2020, 62 nouveaux cas, portant à 323 le nombre de cas confirmés avec 41 cas guéris  et 03 décès.


RCA : un militaire français retrouvé mort dans le camp de M’Poko

Publié le 06.04.2020 à 21h56 par journaldebangui.com avec corbeaunews

L’état-major français des armées a annoncé le décès d’un militaire français au sein du camp M’Poko de Bangui en République centrafricaine.

L’état-major français des armées, dans un communiqué, a expliqué que l’adjudant Jean-Bernard Russon était engagé en République centrafricaine depuis le mois de novembre 2019 comme chef du dépôt de munitions du détachement d’appui opérationnel.

Le militaire était titulaire de la croix du combattant, de la médaille outre-mer avec les agrafes « Moyen-Orient », « Sahel », « Liban », « Tchad », de la médaille de la défense nationale échelon or, de la médaille de la reconnaissance de la Nation, de la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan », de la médaille de la protection militaire du territoire avec l’agrafe « Egide ».

L’état-major explique qu’il a été découvert mort au sein du camp M’Poko de Bangui ce dimanche 5 avril 2020. L’adjudant RUSSON nous quitte prématurément en laissant l’image d’un soldat humble, unanimement apprécié et respecté de tous.


U.K. Prime Minister Boris Johnson in ICU: COVID-19

UK Prime Minister Boris Johnson in intensive care after coronavirus symptoms worsen

BRITISH PRIME MINISTER Boris Johnson has been taken into the hospital intensive care unit for treatment for coronavirus after his condition worsened, his office said.

The British prime minister was admitted to St Thomas’s Hospital in London on Sunday night because his virus symptoms had not cleared up and he became more seriously ill on Monday afternoon, a government spokesperson said in an email.

“Over the course of this afternoon, the condition of the prime minister has worsened and, on the advice of his medical team, he has been moved to the intensive care unit at the hospital,” according to the statement. Foreign Secretary Dominic Raab will stand in for Johnson running the country, “where necessary.”

The post U.K. Prime Minister Boris Johnson in ICU: COVID-19 appeared first on The Maravi Post.


Covid-19: Boris Johnson taken to intensive care

British Prime Minister Boris Johnson has been taken into intensive care in hospital with coronavirus after his condition worsened, according reports by the UK media.

Mr Johnson had been admitted to hospital for further tests Sunday evening, 10 days after testing positive for coronavirus.

Mr Johnson on March 27 said he was experiencing mild symptoms of the virus and had to self-isolate. “I am now self-isolating, but I will continue to lead the government’s response via video-conference as we fight this virus,” he said via Twitter.

Queen Elizabeth on Monday thanked frontline workers in their efforts against the pandemic. “We will succeed. We will be with our friends again; we will be with our families again,” she told the nation.

The UK’s death toll has increased to 4,934, as worldwide cases jump to 1,266,782 – 69,177 people have died and 261,132 have recovered.

More to follow…

Advertisement


Covid-19: le PM ivoirien de retour au bureau après 14 jours de confinement

Publié le 06.04.2020 à 21h18 par APA

Le Premier ministre ivoirien, en charge du Budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, annonce être de retour au bureau, ce lundi, après 14 jours de confinement dû à un contact avec un cas déclaré positif au Covid-19.« Après 14 jours de confinement à mon domicile, je suis de retour au bureau aujourd’hui (lundi 6 avril 2020). Le travail continue », écrit Amadou Gon Coulibaly sur sa page Facebook, sur laquelle figure une vidéo le montrant reprendre du service. 

Suite au lavage de ses mains avec un dispositif mis à l’entrée de son Cabinet, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, est accueilli par son directeur de Cabinet. L’on l’entend évoquer avec lui une production en masse d’équipements de protection au Covid-19.  

M. Coulibaly salue ensuite des employés de la Primature (Cabinet du Premier ministre) avant de s’installer dans la salle de réunion, où il échange avec ses poches collaborateurs sur des dossiers relatifs à la situation sanitaire et socio-économique du pays. 

Le chef du gouvernement ivoirien avait annoncé s’être auto-confiné le 24 mars 2020 à la suite d’un contact avec un cas confirmé au Covid-19. Il a été testé négatif à deux reprises au Coronavirus, selon une note de la Primature.