Main Menu

Prise d’otage du député de Bambari3 : les populations perdent espoir

Prise d’otage du député de Bambari3 : les populations perdent espoir

Par RJDH – 11/07/2018

L’enlèvement de Michel Andj-Mbrenga a eu lieu samedi 07 juillet dernier par des groupes armés proches des Anti-Balaka au centre du pays.

La ville de Bambari au centre du pays est en proie à un regain de violence exacerbée. L’effet domino reste l’assassinat ciblé d’un prêtre la semaine dernière attribué aux hommes de l’UPC. C’est dans ce contexte que les Anti-Balaka, un groupe armé hostile à l’UPC dans la région prennent en otage les élus qui auraient refusé de leur donner de l’argent pour s’approvisionner en armes et munitions selon les informations du RJDH dans la région.

Plusieurs sources confirment que l’élu suppléant de Bambari 3 a été tué « oui, nous avons appris qu’il a été tué par ses ravisseurs qui lui ont demandé de contribuer à ce que les Anti-Balaka puissent s’approvisionner en armes et munitions. Après le refus de son titulaire de contribuer lui aussi à cette pratique » a indiqué au RJDH une source qui n’arrive pas à comprendre l’attitude des Anti-Balaka.

Joint au téléphone ce matin, l’honorable de Bambari 3 Anatole Ndemagouda Gbagot ne perd pas espoir en se rendant dans cette localité. « Nous avons appris que mon suppléant a été tué, mais la dernière information que j’ai fait état de ce qu’il n’est pas tué et qu’il a été déporté quelque part. Avec la Minusca, nous sommes en train de travailler et je m’apprête à me rendre là-bas à Bambari », a-t-il expliqué.

Bambari fait face à une monté de criminalité du fait des groupes armés. La fragilité de l’autorité de l’Etat ne donne pas l’espoir surtout après le pic de la violence de ces derniers temps.