Main Menu

Nouveau dialogue RDC : l’UDS salue l’initiative française !

This post has already been read 33 times!

L’Union des Démocrates Socialistes, en sigle UDS, rend public, ce jour, le communiqué de presse dont la teneur suit :

1. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS), ayant été le premier parti politique congolais à militer en faveur de la tenue d’un vrai dialogue politique national, se réjouit d’être enfin entendu en ce sens que sa proposition fait maintenant du chemin au sein de la Communauté Internationale.

2. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS) salue chaleureusement l’initiative française qui s’inscrit dans le schéma de la résolution pacifique de l’actuelle crise congolaise. L’UDS rappelle que la France a toujours été aux côtés du Peuple congolais pendant les moments difficiles. Elle fait remarquer que la France a énormément contribué à    la fin de la guerre dite du RCD de 1998 à 2003.

3. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS) soutient également la démarche entreprise par le Président de la République du Congo, Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGOUESSO, pour réunir autour  de la même table tous les protagonistes de la crise congolaise actuelle en vue d’un règlement pacifique.

L’UDS émet le vœu de voir le Président Denis SASSOU NGOUESSO jouer le rôle de médiateur du prochain dialogue national.

4. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS) demande au Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, en sa qualité de Garant de l’unité nationale et de la paix, de bien vouloir tout mettre en œuvre pour la tenue des assises du prochain Forum national et veiller personnellement à la participation de toutes les forces politiques et sociales congolaises afin que ces Consultations Nationales soient réellement inclusives.

5. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS), s’appuyant sur l’une des dispositions de la Charte Africaine de la Démocratie, de la Bonne Gouvernance et des Elections ratifiée par la République Démocratique    du Congo, insiste sur la recherche du consensus national dans le règlement de notre crise. L’UDS condamne, en conséquence, tout recours à la violence.

6. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS) invite, par ailleurs, tous les acteurs politiques congolais et tous les animateurs de la Société Civile congolaise à privilégier l’intérêt supérieur de la Nation congolaise en péril.

7. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS) insiste pour que le prochain dialogue national soit différent du Conclave de la Cité de l’Union Africaine et des Négociations Directes du Centre Interdiocésain de Kinshasa tant au niveau des participants qu’à celui des matières à traiter. Car, l’UDS a malheureusement,  constaté que tout le pays entier est pris en otage par la Majorité Présidentielle au pouvoir et une certaine Opposition qui se battent pour leurs intérêts égoïstes et qui refusent intentionnellement la participation d’autres forces vives du pays, pratiquant ainsi l’exclusion qui a été souvent à la base de nombreux conflits dans notre pays.

–    8. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS), dans le cadre de la décrispation politique, tient à la stricte application de l’Accord du 31 Décembre 2016 avant les assises du nouveau dialogue dans le but de créer un climat de confiance mutuelle entre toutes les parties congolaises.

–    9. L’Union des Démocrates Socialistes (UDS) s’adresse,  enfin,  à la Majorité Présidentielle au pouvoir pour qu’elle mette fin à tous ses stratagèmes dignes de la défunte Deuxième République mobutiste, lesquels stratagèmes avaient fait échouer la Conférence Nationale Souveraine et tirer inutilement en longueur la transition de l’époque.

Fait à Kinshasa, le 14 Septembre 2017

POUR L’UNION DES DEMOCRATES SOCIALISTES,

Le Secrétaire Général,

Nicolas-Ange MUABI BAKAJIKA