Main Menu

Maroc : La médina d’Essaouira fait peau neuve

Publié le 16.01.2020 à 00h18 par APA

Ville mythique avec une histoire et une expérience singulières en tant qu’espace de cohabitation multiculturelle, Essaouira (457 km au sud de Rabat) verra son ancienne médina, restaurée, réhabilitée et mise en valeur à la faveur du programme complémentaire de réhabilitation 2019-2023, dont le coût est estimé à qui mobilise des investissements de près de 28,5 millions d’euros (300 millions DH).La capitale des Alizés était, ce mercredi, à un rendez-vous qui restera gravé à jamais dans la mémoire collective celui de la visite du Roi Mohammed VI à la ville, une visite qui illustre la détermination du Souverain à suivre de près ce chantier de réhabilitation qui bénéficie aux 13.000 habitants de la médina et

témoigne de la volonté royale de préserver le cachet architectural de la ville de Mogador, de promouvoir son rayonnement culturel et touristique et d’améliorer les conditions de vie et de travail de ses habitants.

 Portant sur 26 projets, ce programme de réhabilitation s’articule autour de quatre principaux axes, à savoir la réhabilitation de l’espace urbain, la restauration et la mise en valeur du patrimoine historique, la promotion de l’accès aux services sociaux et le renforcement de l’attractivité touristique et économique de l’ancienne médina d’Essaouira.

Ce programme enregistre un taux d’avancement des travaux de réalisation de 16 pc et des études de 75 pc.

Quatre projets inscrits dans le cadre de ce programme sont en cours de réalisation (restauration de la muraille de l’ancienne médina et du Borj Bab Marrakech, traitement des édifices menaçant ruine, et réhabilitation de la Sqala du port) et sept sont en phase de lancement (réhabilitation de la coopérative Dar Al Araar et de l’église portugaise, construction du Centre de santé «Derb Laalouj», d’un Centre d’addictologie et d’un centre d’enseignement préscolaire, la démolition totale ou partielle de 123 bâtiments et la restauration de deux Zaouiyas).

De même, quinze projets sont en phase d’étude. Ils concernent le réaménagement des places de Chrib Atay, Rahba, El Fananine, El Mellah I et II, et des parkings du port et de Bab Doukkala, la restauration de la synagogue Slat El Kahel, la réhabilitation de Kissariat Siyaghine, la rénovation de 4 fontaines, la construction d’une auberge pour jeunes, l’aménagement de 3 circuits touristiques, la mise en place de points d’information touristique et de panneaux interactifs, la création d’un Centre d’accueil et d’information touristique et le renforcement du réseau d’éclairage public.

Le programme complémentaire de réhabilitation de l’ancienne médina d’Essaouira 2019-2023 s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour la préservation et la mise en valeur des anciennes médinas dans plusieurs villes du Royaume comme Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Salé et Tétouan.