Main Menu

Le Ballon d’Or, un trophée d’exception

Publié le 04.12.2019 à 18h18 par APA

La remise du Ballon d’Or France Football, un rituel vieux d’une soixantaine d’années, est sans nul doute le moment le plus prisé des footballeurs en raison du prestige que confère ce trophée unique à son détenteur.C’est en 1956, grâce à l’inspiration du journaliste français Gabriel Hanot, mais aussi au pragmatisme de Jacques Ferran, patron de France Football à ce moment-là, que le Ballon d’Or a vu le jour. La récompense suprême, magnifiant le génie d’un footballeur, porte la signature de la maison de joaillerie Mellerio dits Meller.

Cet objet est façonné à Paris, la capitale française, dans les ateliers du plus ancien joaillier au monde. Dans ce temple du luxe, le Ballon d’Or passe entre les mains expertes d’un orfèvre, d’un repousseur, d’un ciseleur, d’un graveur, d’un doreur et d’un polisseur.

L’œuvre d’art, objet de toutes les convoitises, est formé de deux demi-sphères en laiton et d’un bloc de pyrite. On plonge ensuite les deux éléments fusionnés dans un bain d’or. Le coût de ce trophée, né d’un processus immuable, est évalué à près de 14 000 euros (9,2 millions F CFA).

D’un poids de 12 kilos, le Ballon d’Or mesurant aujourd’hui 31 cm de haut, 23 cm de large et 23 cm de profondeur, ne peut être touché que par le vainqueur qui le conserve à vie. Toutefois, ce n’est qu’une réplique puisque le magazine France Football conserve l’original dans un coffre.

Entre 1956 et 1982, le B.O avait un diamètre d’à peine 10 centimètres et la sphère en laiton reposait sur un socle en bois. A partir 1983, année du premier sacre de Michel Platini, son design a changé.

La version actuelle, remise le 2 décembre 2019 au recordman absolu Lionel Messi (6 victoires), remonte à 2003, lorsque le Tchèque Pavel Nedved a été couronné.

La cérémonie de remise du Ballon d’Or est l’un des plus importants évènements sportifs au monde. Les acteurs du ballon rond, à l’issue de chaque saison, fêtent l’excellence au cours d’une soirée féérique pour l’heureux élu. A chaque édition, le gagnant reçoit un trophée gravé à son nom… pour l’éternité.