Main Menu

La paix !

This post has already been read 395 times!

Ce n’est plus aujourd’hui, comme initialement prévu, l’ouverture du forum sur la paix, à Kananga, Chef-lieu de la province du Kasaï central. Les organisateurs ont décidé que ce soit plutôt le lundi, 18 septembre 2017.  Ces assises vont regrouper les notabilités de cinq provinces : le Kasaï Central, le Kasaï, le Kasaï Oriental, le Sankuru et la Lomami. En effet, ce grand espace géopolitico-stratégique a connu des événements malheureux, liés au phénomène Kamuina Nsapu. Ces affres ont déchiré la confiance, réduit en cendres l’unité dans le chef de la population, encline à considérer l’autre comme étant un potentiel ennemi. Forum sur la paix, c’est le paradigme trouvé. Il remonte dans le temps. Christ a dit à ses disciples : « Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix ». Elle est importante, la paix, parce qu’elle favorise l’épanouissement des peuples, mieux le développement des provinces. Comme cela doit être le cas dans cette partie du pays. Pour que la paix soit réelle, ce forum doit être sincère, en ce qu’il doit pousser aux participants de se dire des vérités, même celles qui blessent ou fâchent, de façon à amener les uns et les autres (gouvernants et gouvernés) à la repentance. Il semble même que cela ne soit pas le premier forum dans cet espace. A l’aube de l’accession du pays à sa souveraineté nationale et internationale, les frères du Kasaï s’étaient tirés dessus, pour finir par un forum de paix. Que cela puisse se répéter chaque fois, n’augure rien d’encourageant, bien que, le cas de le dire, la société ne peut manquer des conflits. Mais que des hommes, pour leurs intérêts égoïstes, mesquins s’activent à embraser la société, des sanctions ne peuvent manquer contre leurs auteurs. A moins de cultiver et caresser l’impunité. Cependant, pour qu’il y ait la paix, il faut qu’il y ait aussi et nécessairement existence des acteurs. A Kinshasa, un autre forum sur la paix a pris fin hier, jeudi, 14 septembre 2017. Au Centre Wallonie Bruxelles, où se sont tenues ces assises, c’est la femme qui a été placée au centre. Le substrat de cette rencontre, qui a réuni les femmes, représentantes des structures de défense des droits de la femme, venues de l’ensemble du pays, c’est que rien ne peut se faire sans l’implication de celle-ci. La lancinante question est celle de savoir comment et que faire, pour que la femme sorte de son torpeur. Présent à la clôture du forum des femmes congolais, le Dr Mukwege les a invitées à prendre conscience de leurs responsabilités, mais surtout à œuvrer pour que la paix règne partout au pays. Ain si, leur participation au forum de la paix, la réconciliation et le développement qui va se tenir à Kananga la semaine prochaine constitue une aubaine pour leur participation. C’est pour qu’elles influencent les acteurs politiques à œuvrer effectivement en faveur de la paix, non seulement dans l’espace Grand Kasaï, mais à travers tout le pays. Car, la paix sui surpasse toute intelligence, doit être le partage de tous les Congolais.

La Pros.



(Next News) »