Main Menu

IN THE STEWARDS’ ROOM : Yashin Emamdee passe une nouvelle fois à la trappe

Yashin Emamdee accumule les fautes en cette fin de saison. Le Mauricien a été épinglé pour avoir brisé l’élan de Glorious Goodwood au départ de la 4e course de la 29 journée. Il a écopé d’une mise à pied de six journées et de Rs 50 000 d’amende. C’est l’agrandissement des images du film qui a été fatal au jockey. À l’œil nu, et même en visionnant le film de la course sur grand écran, on n’avait pu voir ce qui s’était vraiment passé au départ de The Ram Ruhee OBE Memorial Cup. On a certes vu Glorious Goodwood aller de travers après avoir pris son départ, mais on était loin d’imaginer que Yashin Emamdee avait tiré sur sa rêne droite. Ce qui a fait que Glorious Goodwood a été ralenti dans sa marche en avant.
Les ordres émanant de Subiraj Gujadhur étaient de suivre de près et d’attendre la ligne droite pour l’effort final. Yashin Emamdee a nié en bloc ce qu’on lui reprochait. Il a avancé que Glorious Goodwood a pris le départ avec la tête tournée vers la droite et qu’il a été débalancé. Il a ajouté qu’il a dû attendre une ou deux foulées avant de retrouver son équilibre et de solliciter sa monture. Il a aussi dit que Soweto Moon s’était montré plus rapide et qu’il n’a pu se placer devant la monture de Steven Arnold.
Le Chief Stipe a repassé l’agrandissement du film à plusieurs reprises. Il a démontré que Glorious Goodwood avait la tête droite au moment du départ. Selon lui, c’est Yashin Emamdee qui a tourné la tête de sa monture vers l’intérieur en tirant sur sa rêne droite. Ce dernier n’a pas accepté les faits et a reproché à sa monture d’avoir mal démarré. Subiraj Gujadhur, qui était présent, n’a pas trop voulu faire de commentaires après avoir vu le film. À une question du Chief Stipe sur la raison du geste de son jockey, il a répondu : « On the film, no. » Ce qui vient à dire qu’il ne trouvait pas pourquoi Emamdee avait agi de la sorte.
Hugues Maigrot a demandé au jockey s’il montait avec un neck strap. Il a répondu par la négative, tout en soulignant qu’il se servait d’un breast plate et qu’il s’y était accroché au moment du départ. Il est toutefois revenu sur sa déclaration quand le film a été revisionné. Si l’on se fie à ses déclarations au cours de l’enquête, on dira que le film a été à l’encontre de celles-ci. Il a essayé de mettre en avant le fait que Glorious Goodwood possède la fâcheuse habitude de mal démarrer ses courses et cela aussi n’a pas marché.
Le board des Racing Stewards est arrivé à la conclusion que Yashin Emamdee n’a pas monté à sa satisfaction, dans le sens où « on jumping, you yanked (kas likou ou souval), breaking the momentum of your horse and racing further back than expected. » Comme on pouvait s’y attendre, Yashin Emamdee a plaidé non coupable, mais a été trouvé coupable de la faute. À l’annonce du verdict, le Chief Stipe a déclaré que ce genre de faute équivalait à 10 semaines de suspension, mais qu’il a été décidé de la réduire à huit et de convertir deux journées en une amende.
Dinesh Sooful manquera quant à lui à une journée de courses pour une faute d’interférence. En selle sur Roman Silvanus dans la dernière course de samedi dernier, il n’a pas pris conscience que son cheval a versé à l’extérieur dans la ligne droite finale, alors qu’il se servait de la cravache à main droite. De par sa faute, Nadas a été forcé à se diriger vers l’extérieur pour incommoder New Golden Age. Il a accepté d’avoir fauté.
Nishal Teeha a aussi accepté ses torts dans la gêne subie par Mighty Hash lorsqu’il était en selle sur Ready For Take Off. C’est en arrivant aux 1500m que son cheval a mis Mighty Hash en difficulté. Ce dernier a alors été repris et a ainsi perdu du terrain. Nishal Teeha s’est retrouvé avec une journée de mise à pied.