Main Menu

Coronavirus et nécrologie à la « Une » de la presse congolaise

Publié le 24.03.2020 à 11h18 par APA

Les journaux congolaise parvenus à APA reviennent sur les dispositions prises par le gouvernement congolais pour contrer la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et l’hommage au « Roi du Soukous » Aurlus Mabélé décédé à Paris à cause du Coronavirus.« Que votre cœur ne se trouble pas,  croyez en Dieu, et croyez en moi (JN14,1),titre à sa ‘’Une » le bihebdomadaire catholique La Semaine Africaine qui fait écho de la déclaration de la conférence épiscopale du Congo au sujet de la pandémie du COVID-19 qui s’appuie sur les écritures saintes.

Selon la publication s’appuyant la conférence épiscopale du Congo, « toutes ces mesures d’hygiène et de précaution, ne suffisent pas sans une  prière fervente et persévérante à laquelle elle invite instamment le  peuple congolais(…) afin que Dieu sauve l’humanité de cette pandémie. »

Pendant ce temps le quotidien Les dépêches de Brazzaville, annonce une campagne de sensibilisation de la population aux gestes de prévention contre le Covid-19, initiée par des jeunes congolais à travers les réseaux sociaux.

Ce même quotidien relaie l’appel de l’intersyndicale des transporteurs en commun du Congo à l’endroit de ses membres, afin que ces derniers (transporteurs) puissent réduire le nombre de passagers pour éviter la propagation de la pandémie dans le pays.

Cependant Le Nouveau regard met l’accent sur les commerçants qui : « déplorent le manque à gagner avec la fermeture ordonnée par le gouvernement des bars-dancing, boîtes de nuit, caves et autres lieux de jouissance à cause du COVID-19 ».

La presse congolaise à l’instar du Nouveau regard, La Semaine Africaine et  Les dépêches de Brazzaville, rapportent la déclaration de la Fédération de l’opposition congolaise lue par sa présidente Claudine Munari qui appelle « les congolais à la solidarité nationale face à la pandémie du COVID-19 et les exhorte à suivre les consignes d’hygiène annoncées par le gouvernement. »

Les parutions du jour rendent un hommage du musicien congolais, Aurélien Miatsonama dit Aurlus Mabélé « Roi du souskous » dans les années 80 -90, décédé à l’âge de 67 ans, le jeudi 19 mars en région parisienne (France) à cause du coronavirus.

 « Avec ses amis Diblo Dibala et Mav Cacharel, Aurlus Mabélé fonde le groupe Loketo en 1986. Il parcourt le monde entier avec son groupe, dont les succès les plus connus sont , “Africa Mousso”, “Femme ivoirienne”, “Embargo”, “Betty”, “Asta De”,”Loketo”, “Vacances aux Antilles”, Zebola”, “Ebouka”, “Sans frontières”, ou “Waka Waka” »,rappellent ces journaux.