Main Menu

Thursday, August 13th, 2020

 

Ethiopia: Below-average rainfall likely to drive high food assistance needs in Horn of Africa

Countries: Ethiopia, Kenya, Somalia
Source: Famine Early Warning System Network

With forecast below-average rainfall from October to December, food security outcomes are expected to deteriorate through at least early 2021 in Somalia, southern and southeastern Ethiopia.


Adjoumani Kouamé désigné meilleur directeur des affaires financières de l’administration publique ivoirienne

Adjoumani Ehua Kouamé en service au ministère ivoirien de l’agriculture et du développement rural a été désigné jeudi à Abidjan meilleur directeur des affaires financières ( DAF) des ministères de Côte d’Ivoire au terme de la 2ème édition du prix Sanogo Bassirima du meilleur DAF de l’administration publique.Trois lauréats sur un total de 48 candidats, ont été désignés au terme de cette compétition par le comité d’évaluation de ce concours qui a travaillé sur 13 critères. Il s’agit de MM. Adjoumani Ehua Kouamé du ministère de l’agriculture et du développement rural désigné 1er avec une moyenne de 17,17/20, Ouattara Fetigué du ministère ivoirien  de l’équipement et de l’entretien routier qui a remporté la deuxième place avec une moyenne de 16,73/20. La place de troisième meilleur DAF est revenue à Doumbia Ibrahima du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec une moyenne de 16,54/20. 

« Le directeur des affaires financières constitue un acteur clé dans le dispositif de gestion des finances publiques. Il est donc important de mettre en place pour eux un dispositif d’évaluation et créer une saine émulation au sein de cette corporation », a expliqué Moussa Sanogo, le ministre ivoirien du budget et du portefeuille de l’État au cours de cette cérémonie de distinction. 

« Je vous engage à demeurer des DAF modèles », a conseillé M. Sanogo aux trois lauréats appelant les autres candidats « à persévérer dans l’effort ». 

Avant lui, M. Adjoumani Ehua Kouamé qui a été désigné meilleur DAF de l’administration publique ivoirienne a estimé que « cette distinction est une invitation à maintenir le cap de la performance »,  réitérant l’engagement des trois lauréats de ce concours à œuvrer pour la réussite de la réforme budgétaire engagée par la Côte d’Ivoire.

The post Adjoumani Kouamé désigné meilleur directeur des affaires financières de l’administration publique ivoirienne appeared first on Journal de Bangui.


The true calling that is Christianity. Is vandalism part of the equation?

Muslim billboard defaced

Muslim billboard defaced
The Muslim Billboard before defacing

Sunday Spiritual reflection by Peter Mmangisa Chonga

The death and resurrection of Jesus on the cross is the nexus of the Christian Faith. It is a representation of Gods original plan for the Christian calling. As Christians we are called to embody sacrificial lifestyle, that in fact means dying to our immediate and far and wide environment every single day.

 Jesus presented this very one concept in many different ways and honestly many years later after my initial Christian faith confession, I now can understand why. It beats me why it has taken me such a long time, well, I believe only God may have a plausible answer and possibly in his own opportune time it shall be revealed; the scriptures are awash with stories echoing the same concept over and over again from the Old Testament to the New Testament.

 Here are a few examples in the Old Testament; God tells Abraham to live his father’s land where he possibly had huge inheritance, then he is asked to sacrifice his only child Isaac, a Zarephath widow asked to give the last of her oil and bread to the prophet and so on and so forth. The New Testament presents various parables depicting the same, for instance, the parables of the Good Samaritan,( the central theme is sacrifice) the good shepherd( another, sacrificing for the other) the lost coin( another sacrifice) the forgiveness metaphor (7×70 times, infinite sacrifice), giving the other cheek when you are hit on one, giving an extra mile when you are asked for one( more sacrifices) to cap it all Jesus lays his life on the cross, an ultimate example of sacrifice. All the stories and parables depicted in this text exemplify sacrificial lifestyle.

 I have never come across one concept being taught or presented in so many different ways unless it has some extreme amount of significance. Given such a background, you would come to understand why the scriptures say narrow is the way to heaven and wider is the one to hell.

Today we have watered Christianity down to copying and pasting on social media statuses and to juxta positioning prosperity with holiness. That is why today our shining marble structures we profess to be places of worship are filled with disciples who represent everything but a living sacrificial life; we are without self-control, covetous, corrupt, evil and as conceited as the enemy himself.

 These are indeed strange times, the scripture foretold about these times that many of us shall have the Christian appearance and yet shall have denied its explosiveness. Recently we witnessed professed Christians physically, verbally, and emotionally defending the Christian faith by becoming irate because a billboard depicted words that were seemingly taking jabs at the Christian Faith. I have read the scriptures and I have not come across any text that says Christians ought to come up in arms to defend the faith.

 I am convinced beyond reasonable doubt that scriptural emphasis on sacrificial lifestyle was deliberately so because God has known since the beginning of time that selflessness or sacrificial lifestyle is a firm basis for true holiness. For this to be solidified it requires unmerited favor of God hence the reason for this daily confession; May the grace, goodness, mercy and the fellowship of the Holy Ghost be with me now and forever in the name of our Lord Jesus Christ. Amen!

The post The true calling that is Christianity. Is vandalism part of the equation? appeared first on The Maravi Post.


Marche contre la candidature de Ouattara: 4 femmes de GPS dont Anne-Marie Bonifon interpellées

Quatre femmes de Générations et peuples solidaires (GPS), dont Anne-Marie Bonifon coordinatrice du mouvement citoyen créée par Guillaume Soro, ont été interpellées jeudi par la police à Cocody, dans l’Est d’Abidjan, à l’occasion d’une marche de l’opposition contre un troisième mandat de Alassane Ouattara à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.Ces quatre femmes de GPS ont été « arrêtées à Cocody en allant marcher », selon des témoins. Outre Mme Anne-Marie Bonifon, coordinatrice nationale du mouvement, l’on enregistre l’interpellation de Mme Koné Amie ; Mme Todé et de Mme Guei. 

A Abidjan, épicentre des manifestations dans le pays contre un troisième mandat à l’élection présidentielle de M. Ouattara, des heurts étaient observés à Cocody et à Yopougon, commune populaire dans l’Ouest de la capitale économique ivoirienne.  

Selon le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), M. Ouattara est « bel et bien éligible au regard de la Constitution de la Côte d’Ivoire promulguée le 8 novembre 2016 et qui institue la troisième République ».

De ce fait, il ne s’agit donc nullement d’un troisième mandat, mais bien de son premier mandat de la troisième République de la Côte d’Ivoire. Ce que l’opposition réfute soutenant qu’ayant fait deux mandats depuis 2011, il n’est pas éligible en raison de la continuité législative. 

Plusieurs heurts ont eu lieu également à l’intérieur du pays à l’appel de l’opposition contre un troisième mandat de M. Ouattara, perturbant l’activité économique. Des commerces ont fermé et des compagnies de transports arrêté leur desserte, ce jour. Le calme est revenu dans la soirée.  

The post Marche contre la candidature de Ouattara: 4 femmes de GPS dont Anne-Marie Bonifon interpellées appeared first on Journal de Bangui.


COVID-19 Measures: Malawi Government caves in on number of people gatherings, Increases number from 10 to 100

Minister of Health who is also Co-Chairperson for the Presidential Taskforce on COVID-19 Khumbize Chiponda

The Maravi Post has become aware of the Malawi government caving to public pressure as churches challenged the restrictions of Public gatherings to only 10 people.

Accordingly, Government has adjusted the acceptable number of people in public gatherings including religious gatherings in the wake of the COVID-19 global Health pandemic from 10 to 100.

Minister of Health who is also Co-Chairperson for the Presidential Taskforce on COVID-19 Khumbize Chiponda disclosed this during a joint press briefing with Minister of Information Gospel Kazako on Thursday evening in Lilongwe. 

Khumbize Chiponda said the decision follows consultations with leaders of various religious institutions on the matter. According to Chiponda, the Taskforce is also considering re-opening of the country’s airports in the first week of September.

In his remarks, Minister of Information Gospel Kazako emphasized on the need for all stakeholders including religious institutions to take proactive steps in ensuring strict adherence to COVID-19 prevention measures.

The post COVID-19 Measures: Malawi Government caves in on number of people gatherings, Increases number from 10 to 100 appeared first on The Maravi Post.


Stop Hassan Patigi’s Witchcraft Exorcism and Show of Shame in Mokwa, Niger State

Muhammad Hassan Patigi: Witchcraft Allegations, ‘Healing’ and Human Degradation in Mokwa, Central Nigeria

The Advocacy for Alleged Witches (AFAW) urges the Inspector General of Police, through the Commissioner of Police (Niger State), the Divisional Police Officer (Mokwa), the Director of State Security Service, the Governor, and Government of Niger state, the Chairman of Mokwa Local Government Area, the Ndalile of Mokwa, the Health Ministry and the COVID19 management committee in Niger state to take immediate measures to stop the planned ‘healing’ and witchcraft exorcism session in Mokwa.

AFAW has reliably gathered that the self-acclaimed healer and witchcraft exorcist, Muhammad Hassan Patigi, who traveled for the Sallah celebrations, is now back in Mokwa town and is planning to commence his ‘healing’ activities. AFAW has also been informed that Hassan Patigi’s planned ‘healing’ session in Lafiagi in Kwara state was canceled after some people protested to the government.

Now back in Mokwa, Mr. Patigi is expected to hold ‘healing’ activity in Mokwa in the coming days. Without the intervention of relevant authorities, this activity will go ahead. Videos of revulsive images and scenes from the previous ‘healing’ and witch exposing activities of Mr. Patigi have been circulating on social media. Some of the videos contain scenes where Hassan Patigi asked alleged witches to go naked, fight and urinate on themselves. Look, this show of shame is an indictment on traditional as well as state authorities and other stakeholders on governance and maintenance of law and order in Mokwa, Niger state. The authorities in Niger state should not allow a repeat of these disgusting scenes in Mokwa. They should not permit a recurrence of this spectacle of national disgrace and embarrassment in Nupeland.

AFAW urges members of the public to call the following numbers and ask these officials to take urgent steps and ensure that the planned ‘healing’ and witchcraft exorcism activities in Mokwa by Hassan Patigi do not hold:

Niger State Commissioner of Police 08066933529
Niger State Police Public Relations Officers 08032233454
Divisional Police Officer Mokwa 08032076047
Director State Security Service 07035065411
Ndalile of Mokwa 08035890274
Director Primary Health Centre Mokwa: 08035911956

The post Stop Hassan Patigi’s Witchcraft Exorcism and Show of Shame in Mokwa, Niger State appeared first on The Maravi Post.


Covid-19: le Sénégal face à l’équation de protéger les personnes à risque

Le Sénégal a pris de nouvelles mesures pour protéger les personnes âgées de la Covid-19, qui se propage de façon inquiétante malgré tout.Le ministre de l’Intérieur n’en démord pas : « les jeunes constituent des vecteurs de transmission du virus aux personnes âgées (qui) en meurent » à cause des maladies chroniques qu’elles trainent.

Il y a une semaine, Aly Ngouille Ndiaye exposait les chiffres effroyables qui touchent les patients du nouveau coronavirus âgés de plus de 60 ans. En effet, « près de 50% des malades ont moins de 40 ans » alors que 158 sur 225 personnes décédées de la pandémie dépassaient la soixantaine, soit un taux de 70%. Pour s’attaquer au mal, il a décidé de réactiver ou de renforcer des mesures qui étaient déjà prises lors de l’état d’urgence qui avait duré plus de trois mois, entre mars et juin.

Ainsi, il n’est plus possible de se rassembler au niveau des plages, des terrains de sports, des espaces publics et des salles de spectacles. Le port du masque devient par la même occasion obligatoire dans les services de l’administration publique et privée, dans les commerces et les transports. Les mesures visent particulièrement la capitale Dakar qui constitue l’épicentre de la maladie.

Comme demandé par le président Macky Sall au gouvernement, « un dispositif spécial de régulation et de contrôle » composé de gendarmes et de policiers est déployé au niveau de ces sites pour veiller au respect des règles.

Depuis qu’il a enregistré son premier cas en mars, le Sénégal en est ce jeudi 13 août à un total de 11.740 personnes infectées dont 7572 guéries, 244 décédées et 3923 sous traitement.

Il faut dire que depuis la levée de l’état d’urgence, plusieurs personnes sont gagnées par le relâchement dans le respect des mesures barrières. Certains même continuent de nier l’existence de la maladie là où le décompte macabre est devenu quasi quotidien dans les communiqués du ministère de la Santé.

Vers de grands rassemblements ?

Coïncidence malheureuse : le pays a successivement perdu ces dernières semaines des personnalités, faisant penser qu’elles ont été emportées par le coronavirus sans qu’on n’ait la confirmation pour chaque cas. Toutefois le directeur de l’hôpital Principal, Mame Thierno Dieng, relève que plusieurs dignitaires tombés malades ont été contaminés lors de cérémonies funéraires. Dans cette structure sanitaire, parmi les centres de traitement de Covid-19, ils sont nombreux à y avoir laissé la vie.

Par ailleurs, depuis le retour de la fête de Tabaski, les cas communautaires survolent les cas contacts. Ce qui était inhabituel jusque-là et qui confirme une fois de plus que le virus circule au sein de la société. La plupart des agglomérations sont pratiquement touchées par la nouvelle vague de contaminations communautaires. Le ministre de la Santé avait pourtant demandé à ses compatriotes de célébrer la fête là où ils sont, mais il n’a pas été suffisamment entendu.

Pendant ce temps, le pays s’achemine vers de nouveaux évènements qui drainent chaque année du monde à l’image du Grand Magal de Touba ou le Gamou célébré dans plusieurs foyers religieux.

Certaines voix, comme l’ancien ministre Mary Teuw Niane, ont appelé à une concertation avec les khalifes généraux en vue de trouver des consensus pour éviter les grands rassemblements, prenant l’exemple du pèlerinage de La Mecque de cette année. Il a malgré tout subi une vague de critiques après que des personnes ont interprété ses propos comme s’il avait appelé à annuler ces rendez-vous religieux. Le gouvernement ne s’est pas encore clairement prononcé sur la question au moment où la pandémie continue sa percée fulgurante.

Le chef de la prise en charge des malades de la Covid-19, professeur Moussa Seydi, ne cache pas en effet son pessimisme. Il fait savoir au journal L’Observateur de ce jeudi que « le pire est devant nous ». Et ce ne sont pas les sujets âgés qui en sortiront indemnes vu qu’ils constituent la population la plus à risque.

D’ailleurs, de « nouveaux symptômes » de la maladie ont été découverts chez les patients de cette couche. Il s’agit de la démence, les chutes et le sommeil continu, selon le gériatre Seydina Limamoul Mahdi Diagne, médecin-chef du centre médico-social de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres).

« Dès fois, avant que les signes respiratoires et la fièvre n’apparaissent, on peut assister à un changement de comportement chez la personne âgée. Une personne âgée qui n’avait pas la démence peut se retrouver en cas de Covid-19, avec des troubles de la mentalité, un comportement bizarre, un sommeil continu des oublis et un comportement agressif », a-t-il expliqué, recommandant de « chercher dans toute pathologie aiguë le Covid-19 ».

The post Covid-19: le Sénégal face à l’équation de protéger les personnes à risque appeared first on Journal de Bangui.


Lebanon: WFP working around the clock to avert a humanitarian catastrophe in Beirut

Country: Lebanon
Source: World Food Programme

WFP is providing immediate relief to those directly affected by the blast through the delivery of 150,000 food parcels and has partnered with Caritas Lebanon to provide hot meals in soup kitchens.


L’Ethiopie a planté cinq milliards d’arbres en deux mois

L’Éthiopie a planté cinq milliards de plants d’arbres au cours des deux derniers mois, dans le cadre de l’Initiative nationale pour un héritage vert, a révélé le Premier ministre, Abiy Ahmed.Ce faisant, il a indiqué que son pays a atteint avec succès son objectif de planter cinq milliards d’arbres avant la saison des pluies qui dure un mois.

Il a exprimé sa gratitude à tous les Ethiopiens qui ont répondu activement à l’appel à une campagne de reboisement, pour bien marquer de leur empreinte sur l’initiative de l’héritage vert du pays.

L’Ethiopie devrait planter six milliards d’arbres pendant la saison des pluies 2021.

Le Premier ministre a affirmé que l’Ethiopie mettrait un milliard d’arbres à la disposition des pays voisins, conformément à son aspiration à contribuer également au reboisement de la région.

A partir de la dernière saison des pluies, le chef du gouvernement a lancé la campagne Green Legacy (Héritage vert) visant à planter 20 milliards d’arbres en cinq ans.

Au cours de la première année de la campagne, le gouvernement et le grand public ont créé la sensation en battant le record mondial de plantation, avec 353 millions de plants d’arbres en une seule journée.

La campagne de cette année est intervenue quelques jours après que la nation de la Corne de l’Afrique ait célébré l’achèvement du remplissage initial du Grand barrage de la renaissance éthiopienne (GERD) sur le Nil.

The post L’Ethiopie a planté cinq milliards d’arbres en deux mois appeared first on Journal de Bangui.


Présidentielle ivoirienne: le candidat du RHDP, Alassane Ouattara investi le 22 août à Abidjan (Officiel)

Le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir) Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre 2020, sera investi le 22 août prochain au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, a annoncé jeudi à Abidjan, Adama Bictogo, le directeur exécutif de cette formation politique.« Nous procéderons à l’investiture du président Alassane Ouattara, le candidat du RHDP, le samedi 22 août 2020 au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Des missions éclatées  seront déployées à l’intérieur du pays dès le 15 août prochain», a dit M. Bictogo dans une conférence de presse en compagnie de plusieurs cadres du parti au pouvoir dont les ministres Mamadou Touré, Kobenan Kouassi Adjoumani, Siandou Fofana et Danho Paulin.

« Notre objectif, c’est de remporter cette élection présidentielle dès le premier tour et rendre un bel hommage au premier ministre Amadou Gon Coulibaly», a poursuivi M. Bictogo invitant l’opposition ivoirienne à un « débat sain et civilisé ».

« La machine à gagner du RHDP est prête et se mettra en marche avec l’investiture d’Alassane Ouattara », a-t-il ajouté.

Réagissant au débat sur la candidature de M. Ouattara à la présidentielle, M. Bictogo a soutenu que «pour nous, le débat est clos, Alassane Ouattara est notre candidat ».  Selon lui, « il n’y a que le conseil constitutionnel qui décide de l’éligibilité d’un candidat et non l’opposition ».

 Réagissant aux manifestations de rue de l’opposition ces derniers temps dans le pays qui ont entraîné des violences et des morts, M. Bictogo a appelé le gouvernement « à prendre ses responsabilités et à ouvrir des enquêtes ».

« La Côte d’Ivoire est notre enfant. Nous ne voulons pas que la Côte d’Ivoire brûle. Nous n’allons pas donner cette opportunité à des gens qui sont sans foi ni loi», a affirmé pour sa part, Kobenan Kouassi Adjoumani, le porte-parole principal du RHDP.

 Dans une adresse solennelle à la nation le 06 août dernier à la veille de la célébration de l’an 60 de l’accession à l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président ivoirien Alassane Ouattara a reconsidéré sa position en décidant de se porter candidat à la présidentielle du 31 octobre prochain.

The post Présidentielle ivoirienne: le candidat du RHDP, Alassane Ouattara investi le 22 août à Abidjan (Officiel) appeared first on Journal de Bangui.