Main Menu

Tuesday, March 3rd, 2020

 

Primaire démocrate: à Los Angeles, les fans d’Elizabeth Warren ne désarment pas

Publié le 04.03.2020 à 01h54 par AFP

Elizabeth Warren a beau être en difficulté dans la primaire démocrate, cela n’a pas empêché ses fans inconditionnels de donner mardi leur bulletin à la seule femme ayant encore une chance, à leurs yeux, de peser dans l’élection présidentielle face au président Donald Trump.

« C’était vraiment super de voter pour elle aujourd’hui. Je sais que ça n’a pas l’air de bien se présenter, mais j’ai encore confiance », déclare à l’AFP Tricia Reilly, 41 ans, malgré le fait que la sénatrice du Massachusetts n’est encore jamais arrivée à se placer dans le duo de tête depuis le début des primaires du parti démocrate.

« J’aimerais que ma mère puisse vivre assez longtemps pour voir ça. Avec cette ambiance et particulièrement en réaction à Trump, choisir une femme serait quelque chose de fort », ajoute, à sa sortie du bureau de vote, cette rédactrice spécialisée dans la pop culture qui arbore un pull bleu floqué du slogan de Mme Warren.

ELizabeth Warren était en tête de plusieurs sondages jusqu’en octobre dernier mais n’a cessé de perdre du terrain depuis le début des primaires le mois dernier.

Après le retrait, tôt dans la course à l’investiture, de l’élue de Californie Kamala Harris, celui lundi de la modérée Amy Klobuchar et alors que Tulsi Gabbard reste une candidate ultra-minoritaire, Mme Warren fait figure du dernier espoir féminin pour de nombreux habitants de Los Angeles.

« Je cherche une femme forte capable d’incarner les valeurs des femmes », assure Danielle, 31 ans, employée d’une ONG.

« C’est la plus brillante. Tant qu’elle restera sur mon bulletin, je voterai pour elle », ajoute Mitchell Stubbs, 59 ans, qui votait à Playa Del Rey, près de Los Angeles.

Certains partisans de Mme Warren estiment que même si elle ne décroche pas l’investiture démocrate, les votes qu’elle aura récoltés dans les quatorze Etats votant pour ce « Super Tuesday », lui permettront de continuer à peser dans la campagne et à promouvoir ses idées.

« Les gens disent +Oh, je ne sais pas si elle peut gagner alors je vais voter pour quelqu’un d’autre+. Mais si tous ceux qui ont dit ça avaient voté pour elle, elle aurait encore ses chances », s’agace Tiffany Fordham, consultante de 41 ans.

Certains électeurs disent pourtant avoir fait un choix de raison, délaissant Elizabeth Warren pour le « socialiste » autoproclamé Bernie Sanders ou son adversaire modéré Joe Biden.

« Je prévoyais de voter pour Mme Warren et ma fille a voté pour elle. Mais après le retrait de Pete Buttigieg et d’Amy Klobuchar, j’ai décidé de voter pour Joe Biden, mon second choix », explique Michael Mayhew, 57 ans, qui travaille dans le cinéma.

Comme beaucoup d’autres Californiens, Michael Mayhew votera à l’issue des primaires pour le candidat démocrate, quel qu’il soit, afin de vaincre Donald Trump.

« En novembre, je ferai ce qui sera nécessaire. Aujourd’hui, je vote avec mon coeur », lance Tricia Reilly.


Togo : La Cour constitutionnelle confirme la réélection de Faure Gnassingbé

Publié le 04.03.2020 à 01h18 par APA

La Cour constitutionnelle a proclamé mardi à Lomé les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 22 février, confirmant la victoire du président sortant Faure Gnassingbé.Le président de la Cour constitutionnelle, Aboudou Assouma, entouré des six autres Sages, a crédité Faure Gnassingbé de 70,78 % des suffrages contre les 72,36 % annoncés provisoirement par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le dimanche 23 février.

 Le candidat du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR), qui briguait à ce scrutin un quatrième mandat présidentiel consécutif est ainsi élu dès le premier tour pour les cinq prochaines années.

Son principal challenger, l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, qui portait les couleurs du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) a obtenu 19,46 % des suffrages, selon la Cour constitutionnelle.

Ce chiffre est en légère hausse par rapport aux 18,37 % que la Ceni lui avait attribué.

Jean-Pierre Fabre, le président et candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), crédité de 4,35 % des suffrages par la Commission électorale, se retrouve avec 4,68 % des suffrages. L’ancien chef de file de l’opposition arrive 3e de ce scrutin.

Pour proclamer ces résultats, la Cour constitutionnelle a d’abord statué sur les recours déposés par Agbéyomé Kodjo que les juges ont cependant tous rejetés.

Dès la proclamation des résultats provisoires, l’ancien Premier ministre d’Eyadema Gnassingbé, Agbéyomé Kodjo s’était auto-proclamé victorieux de ce scrutin présidentiel, avec « environ 67 % des suffrages ».

L’archevêque métropolitain de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, qui était son soutien moral, a tenté d’organiser une manifestation des personnes âgées le 28 février dernier afin de réclamer la victoire de son candidat.

Cependant, les forces de l’ordre avaient fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants dont certains ont été arrêtés. 

Durant la controverse suite à la proclamation des résultats provisoires, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Eric Stromayer a pris position en recommandant la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote.

A sa suite, l’ancien Secrétaire d’Etat américain aux Affaires africaines, Herman Cohen, a réclamé sur Twitter le recomptage des voix sous observation internationale, puis félicité Agbéyomé Kodjo pour sa victoire qu’il a dit tenir « des sources fiables » au Togo.


USA: 23 morts dans de violentes tornades dans le Tennessee

Publié le 04.03.2020 à 00h50 par AFP

Au moins 23 personnes sont mortes lorsque de violentes tornades ont frappé le Tennessee, notamment la région de Nashville, la capitale de la musique country aux Etats-Unis, provoquant mardi de nombreux dégâts.

Le président Donald Trump, qui a dit prier « pour tous ceux affectés par les tornades dévastatrices », a annoncé qu’il se rendrait dans cet Etat du sud-est du pays vendredi.

Les tornades ont frappé dans la nuit de lundi à mardi, quelques heures avant l’ouverture des bureaux de vote pour le « Super Tuesday », étape déterminante des primaires démocrates concernant 14 Etats américains, dont le Tennessee.

Les secours s’activaient toujours à la recherche de rescapés et de personnes disparues, a affirmé mardi à l’AFP un responsable de l’Agence de gestion des urgences du Tennessee (TEMA). Le bilan des tempêtes, jusqu’ici de 23 personnes décédées, risque donc de s’alourdir.

– Maisons éventrées –

Les tornades « ont traversé le Tennessee, endommageant gravement des bâtiments, des routes, des ponts » dans plusieurs comtés, selon TEMA.

Toits effondrés, fenêtres brisées: le centre-ville de « Music City », comme est surnommée Nashville, passage obligé pour les amateurs de country avec ses bars, ses concerts et son ambiance festive, a été touché. Des débris jonchaient plusieurs rues, selon les images diffusées par les médias locaux, et une quarantaine de bâtiments ont été détruits d’après les autorités.

Partout où les tornades sont passées, des arbres et des poteaux électriques ont été arrachés et des maisons éventrées.

« Je crois que j’ai de la chance d’être vivant et je dois encore digérer » ce qui s’est passé, a dit à la télévision locale WTVF un résident dont la voiture a été écrasée par un panneau.

Plusieurs hangars de l’aéroport John Tune à Nashville ont été détruits. Des images de la police de la ville montraient des avions endommagés, quasiment encastrés les uns dans les autres, et de la tôle sur les pistes.

Les coupures de courant affectaient plus de 70.000 clients mardi selon TEMA, et les écoles publiques de Nashville ont annoncé qu’elles resteraient fermées mercredi.

« Nashville souffre, et notre communauté a été dévastée », a tweeté le maire, John Cooper.

Il y a un an jour pour jour, de puissantes tornades avaient fait au moins 23 morts et causé d’importants dégâts matériels dans l’Etat de l’Alabama, dans le sud du pays.

– Jour de scrutin –

En raison des tornades dans le Tennessee, les bureaux de vote pour le « Super Tuesday » démocrate ont ouvert une heure plus tard que prévu dans les zones affectées.

Mais « la grande majorité des lieux (dédiés) sont ouverts et fonctionnent normalement », a indiqué le gouvernement local.

« J’ai mal au coeur pour les victimes et leurs familles. Courage, Nashville », a tweeté la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, tandis que Mike Bloomberg, autre candidat à l’investiture démocrate, disait observer les évènements « le coeur lourd ».

La superstar de la pop Taylor Swift, qui a fait du Tennessee son Etat d’adoption, a dit dans un tweet envoyer « son amour et ses prières » à toutes les personnes affectées.

Et l’un des grands noms d’Hollywood, Reese Witherspoon, qui a grandi à Nashville, a dit avoir « le coeur brisé ». « Je prie pour les familles qui ont perdu des êtres chers. Restez à l’abri s’il vous plaît », a tweeté l’actrice, qui a appelé son troisième enfant Tennessee.


Afghanistan: Trump s’entretient avec un dirigeant taliban et se dit confiant


Début des rencontres interculturelles de la 3è édition du festival du cirque d’Abidjan

Publié le 03.03.2020 à 23h18 par APA

Les rencontres interculturelles de la troisième édition du cirque d’Abidjan, l’un des plus grands festivals circassiens de l’Afrique de l’Ouest, ont débuté mardi à l’école primaire publique Gendarmerie d’Abobo, un quartier populaire au Nord de la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place.Des  cirques venus de plusieurs pays européens et africains, notamment de la France , de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, du Gabon, du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso ainsi que divers spectacles culturels ont meublé l’ouverture de ce festival en présence de Jobst Von Kirchmann, l’ambassadeur de l’Union européenne ( UE) en Côte d’Ivoire.

« On a associé l’image de l’UE à cette activité parce qu’ici on a des cirques venant de plusieurs pays.  Tous les mouvements et les spectacles sont différents et pourtant vous voyez que tout le monde apprécie cette différence. Je dis que ce sont des différences qui peuvent réunir les gens», a estimé à cette occasion le diplomate européen.

 Poursuivant, il appelé les uns et les autres, à apprendre aux jeunes que les différences ne doivent pas les diviser, mais plutôt réunir.  « La Côte d’Ivoire a plus de soixante groupes ethniques et pourtant vous avez une richesse de culture et de tradition extraordinaire. Cette richesse ne doit pas diviser, mais plutôt réunir les gens», a-t-il insisté.

Les activités de  cette troisième édition de ces rencontres interculturelles du cirque d’Abidjan ( RICA) se tiendront jusqu’à jeudi prochain avec la célébration de la journée internationale de la femme à la résidence de l’ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire.

Mercredi, une conférence de presse est prévue dans la matinée à la résidence de Von Kirchmann suivie dans la soirée d’un spectacle à l’Institut français d’Abidjan.

Créées en 2018 par Mme Chantal Djédjé, les rencontres interculturelles du cirque d’Abidjan ( RICA) ont pour ambitions de valoriser et de populariser le cirque en Côte d’Ivoire et au-delà en Afrique.

Ces rencontres visent également à créer un pont entre les arts traditionnels africains et le cirque contemporain et favoriser des échanges entre circassiens du Nord et du sud.


Le Botswana envisage de renouveler sa coopération énergétique avec le Maroc

Publié le 03.03.2020 à 23h18 par APA

Le Ministre des Ressources Minérales, des Technologies vertes et de la sécurité énergétique du Botswana, Lefoko Moagi, est attendu au Maroc pour participer à un voyage d’étude de haut niveau sur les énergies renouvelables, à l’invitation de la Banque mondiale, a appris APA mardi.Selon le porte-parole du ministère, Moreri Moesi, l’objectif de ce voyage est d’explorer l’expérience du Maroc dans le domaine du développement de projets d’énergie renouvelable à grande échelle.

 « Bien que le Botswana soit actuellement fortement dépendant du charbon pour l’approvisionnement en électricité, il existe un fort intérêt pour le développement des ressources d’énergie renouvelable », a déclaré Moreri. 

 Au Maroc, le ministre devrait visiter un complexe solaire de 582 mégawatts et un parc éolien, et rencontrer les ministres marocains et le directeur de l’Agence des énergies renouvelables du pays.

 M. Moreri a indiqué que M. Moagi devrait être accompagné de ses homologues de Namibie et d’Afrique du Sud.

 La Namibie sera représentée par son ministre des mines et de l’énergie, tandis que Pretoria sera représentée par son ministre des ressources minérales, Gwede Mantashe.


Le 16 décembre, une Journée nationale dédiée aux victimes des crises ivoiriennes


Côte d’Ivoire: deux journalistes condamnés à 10 millions FCFA pour «diffamation»


Togo: les résultats officiels confirment la réélection de Faure Gnassingbé avec 70% des voix


Le Sénégal confirme un 2e cas de coronavirus, premiers reports d’évènements publics